Jean-Paul Eid

Canada



Présence au SILQ


Plan du SILQ

Œuvrant dans le domaine de la bande dessinée et de l’illustration depuis 1985, Jean-Paul Eid s’est d’abord fait connaître par Les Aventures de Jérôme Bigras parues dans le magazine CROC. Reprise dans les albums Bungalopolis et On a marché sur mon gazon (Les Éditions Logiques), la série fera l’objet d’une anthologie au titre évocateur: Des tondeuses et des hommes (La Pastèque). À l’instar de sa BD Le fond du trou, un album perforé d’une couverture à l’autre permettant aux personnages de traverser littéralement l’histoire, l’auteur s’amuse à déjouer et déconstruire les codes du langage même de la BD.

 

Si on l’associe à l’humour absurde et surréaliste, Jean-Paul Eid a également touché au récit de science-fiction. Avec le dramaturge Claude Paiement, il fait paraitre le diptyque Le naufragé de Memoria. Récipiendaire des Prix Bédéïs Causa 2000 et 2004 et Prix Bédélys Québec 2004, la série sera rééditée en un seul volume sous le titre Memoria en 2020 à la Pastèque. Poursuivant sa collaboration avec Claude Paiement, il fait paraitre La femme aux cartes postales (La Pastèque), un ambitieux roman graphique se déroulant à l’époque des cabarets de Montréal qui lui vaut un nouveau succès ainsi que plusieurs récompenses, dont le prix de l’ACBD pour la meilleure BD québécoise ainsi que le Grand Prix de la Ville de Québec 2017. Son dernier album, Le petit astronaute sorti en 2021 évoque avec poésie et sensibilité l’arrivée sur Terre de Tom, un enfant handicapé.

 

À titre d’illustrateur, Jean-Paul Eid collabore ponctuellement avec des éditeurs jeunesse, des musées historiques et scientifiques ainsi qu’avec des productions cinématographiques et télévisuelles. Depuis 2016, il participe à titre de chroniqueur BD à l’émission Plus on est de fous plus en lit.


Événements liés