Les mondes imaginaires d’Isabelle Arsenault

Date
Du 13 avril au 6 mai 2018
Lieu
Musée de la civilisation
Prix
Laissez-passer du musée nécessaire

 

Le travail d’Isabelle Arsenault, aussi bien en bande dessinée qu’en l’illustration, se distingue par l’utilisation particulière de la couleur, qui devient le véhicule des émotions de ses personnages. Une rencontre inattendue avec un renard, une rêverie urbaine ou une immersion dans un roman célèbre sont autant de moments clés qui viennent remplir ses histoires, et dans lesquels jaillissent des couleurs brillantes et intenses qui révèlent toute la beauté de son travail. La présence ou l’absence de couleur marquent les passages du réel à l’imaginaire, de la monotonie à l’exceptionnel, de l’incertitude à l’évidence.

Les mondes imaginaires d’Isabelle Arsenault sont constitués de réalités alternatives, faites d’éléments organiques, plantes fragiles et fleurs colorées. L’auteure raconte ses histoires avec profondeur et sensibilité, grâce à son style personnel si caractéristique.

À travers les originaux de ses cinq œuvres principales, publiées aux éditions La Pastèque, vous pourrez apprécier l’immense talent de cette illustratrice jeunesse de renommée internationale et plonger dans les moindres recoins de ses mondes imaginaires.

Une présentation du Musée de la Civilisation et du Festival Québec BD, en collaboration avec les éditions La Pastèque et La Fabrique Culturelle de Télé-Québec.

Vernissage : le 13 avril 2018, à 20h

Ajouter à mon calendrier 2018-04-13 10:00:00 2018-05-06 20:00:00 America/New_York FBDFQ - Les mondes imaginaires d’Isabelle Arsenault Le travail d’Isabelle Arsenault, aussi bien en bande dessinée qu’en l’illustration, se distingue par l’utilisation particulière de la couleur, qui devient le véhicule des émotions de ses personnages. Une rencontre inattendue avec un renard, une rêverie urbaine ou une immersion dans un roman célèbre sont autant de moments clés qui viennent remplir ses histoires, et dans lesquels jaillissent des couleurs brillantes et intenses qui révèlent toute la beauté de son travail. La présence ou l’absence de couleur marquent les passages du réel à l’imaginaire, de la monotonie à l’exceptionnel, de l’incertitude à l’évidence. Les mondes imaginaires d’Isabelle Arsenault sont constitués de réalités alternatives, faites d’éléments organiques, plantes fragiles et fleurs colorées. L’auteure raconte ses histoires avec profondeur et sensibilité, grâce à son style personnel si caractéristique. Musée de la civilisation Festival de la BD francophone de Québec

retour aux activités