La BD d’ici en tournée à Tokyo

14 novembre 2018

 

Le 9e art québécois rayonnera à Tokyo, du 23 au 27 novembre prochain, avec la présence dans la ville nippone d’une délégation qui participera à divers événements consacrés à la bande dessinée.

Le séjour débutera avec un symposium consacré au 9e art québécois, à l’Université de Tsukuba, où les étudiants pourront participer à des rencontres et des ateliers avec les auteur.e.s Francis Desharnais, Cab, Nunumi, Thierry Labrosse, Stéphanie Leduc et l’éditeur de Lounak, Gautier Langevin. Des discussions auront également lieu sur la traduction et les particularités de la bande dessinée d’ici. L’exposition 25 moments importants de la bande dessinée québécoise, qui en est à sa troisième présentation au Japon, est également accessible dans la médiathèque de l’université jusqu’au 30 novembre.

Les membres de la délégation participeront ensuite à deux événements, le Comic Art Tokyo (24 novembre) et le prestigieux Kaigai Manga Festa (25 novembre) où ils pourront rencontrer les lecteurs japonais. « Cette première expérience de promouvoir la bande dessinée d’ici lors de ces importants événements ouvrira la porte à d’autres collaborations au Japon et permettra aussi de belles rencontres avec les autres organismes internationaux qui y participent. », affirme Thomas-Louis Côté, directeur de Québec BD.

En clôture de cette initiative, la délégation participera à une activité professionnelle à l’Ambassade du Canada à Tokyo, développée de concert avec le Toronto Comic Arts Festival, qui mettra à l’honneur tous les acteurs de la bande dessinée canadienne présents. Cette activité sera l’occasion de tisser des liens avec des éditeurs ou des traducteurs japonais afin de les sensibiliser à la diversité des oeuvres produite ici et éventuellement les intéresser à les faire connaître aux lecteurs japonais.

Cette délégation de Québec BD est rendue possible grâce au Conseil des arts du Canada, aux Offices jeunesse internationaux du Québec, au ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, à l’Entente de développement culturel de la Ville de Québec et du ministère de la Culture et des Communications, et avec la précieuse collaboration de la Délégation générale du Québec à Tokyo.